L’Atelier Blanc

Au service de la couleur et de la beauté du cheveu, une vaste palette de petites attentions et de soins profonds ont été savamment élaborés par l’équipe de l’Atelier Blanc. Ici, faire sa couleur se transforme en une expérience, douce, hors du commun.


Au fond d’une cour à deux pas de la galerie Vivienne, L’Atelier Blanc, en blanc, évidemment, vivant, patiné, envahissant les murs de pierre, les poutres métalliques, les meubles.
Un vestiaire, un couloir, des cabines particulières, et le premier espace dédié à l’Atelier. Un espace habité d’objets chinés et de lumières douces dévoilant le ton exact des couleurs. Pivotez vers la droite. Devant vous se dévoile le centre névralgique. La boîte à couleurs, le labo impeccable et sa paillasse centrale où les coloristes conçoivent artisanalement chaque formule. Tubes et poudres apparents. Regardez vers le fond, un autre territoire se dessine, celui réservé au travail studio. Voilà pour l’essentiel, le cœur du sujet. Si vous prenez le temps, vous découvrirez les différents espaces évolutifs qui rythmeront pour les années à venir la vie de l’Atelier.


Les modernes contre les anciens, contre, tout contre. Collection de porcelaines. Des lustres, des miroirs rococo, un buffet, des petits fauteuils, des tapisseries. Au plafond aussi, des stucs, moulures chinées dans l’Est de la France auprès d’un ancien plâtrier. Des moulures remontées unes à unes en un surprenant paysage. Et trônant dans l’entrée, une boîte à photo pour garder en souvenir, la mémoire de l’instant parfait. L’imbrication des éléments sélectionnés avec soin donne le ton, l’atmosphère surréaliste chère à l’Atelier.

L’Atelier blanc
13, rue Vivienne
75002 Paris
Tel : 01 42 39 62 70
www.latelierblanc.com

Frédéric Mennetrier

Scénariste, directeur de casting et réalisateur de l’Atelier Blanc, Frédéric Mennetrier a développé depuis des années une expertise unique auprès des plus belles personnes du monde entier. Mannequins, actrices, chanteuses, danseuses, femmes actives, femmes au foyer, femmes de tête ou qui se cherchent. Son regard bienveillant mais exigeant, son écoute, et ses mains, lui dictent la formule juste qui métamorphose sans déguiser. Son credo : se servir des défauts, c’est ce qui rend beau.